Temps et patience.

On dit d’un vin qui est nature ou naturel, et d’une (agri)culture qu’elle est en biodynamie.

Ces deux derniers vont plus loin que l’agriculture biologique qui répondent à un cahier des charges précis, émis par le Ministère de l’agriculture.

Pour parler de vin nature(l), il faut considérer le processus à partir de la culture de la vigne, qui sera réalisée sans pesticides et engrais chimiques solubles.

« Les vendanges manuelles devraient être un prolongement naturel, tant pour la convivialité et la culture, que pour le respect de l’intégrité du raisin et de la possibilité de le trier. Enfin (hormis les vins effervescents) un « vin naturel » ne devrait avoir besoin d’aucun intrant, mis à part un peu de soufre. Un seul apport de soufre à la mise en bouteille, voire aucun apport, représentent l’idéal de cette démarche. »
* Ce texte est issu du site web de Pierre Frick www.pierrefrick.com

Quelle est la différence entre vins biologiques, élevés en biodynamie et natures ?

Toujours selon le site de Pierre Frick,

« La viticulture « bio » raisonne globalement les interactions Terre-Eau-Plante-Air-Flore-Faune. Elle travaille non pas à combattre les « ennemis » de la vigne, mais à recréer des équilibres, à activer la vie du sol, à renforcer la résistance des plantes et à soutenir les cycles naturels. La viticulture «bio» s’efforce de comprendre le sens et la portée de toute pratique agricole en lien avec tous les maillons de l’écosystème. Cette compréhension s’éclaire par la sagesse ancienne autant que par les connaissances les plus récentes. La viticulture biologique est réglementée. Les vignerons souscrivent à des cahiers des charges homologués par le Ministère de l’agriculture. Ils s’engagent ainsi à pratiquer une culture sans engrais chimiques, sans herbicides et sans produits chimiques de synthèse. Ils se soumettent à des contrôles réguliers.

Qu’est-ce que la biodynamie ?

L’objectif de la biodynamie est de renfocer la fertilité et la santé des sols.
L’agriculture biodynamique est un mode d’agriculture biologique qui considère que des aliments de qualité ne peuvent être produits que sur une terre en pleine santé.
L’utilisation massive de produits chimiques en agriculture pendant plusieurs décennies a appauvri la qualité des sols et des plantes.
En favorisant une plus grande biodiversité des sols et en renforçant la santé des plantes, la biodynamie est une agriculture durable par excellence.

Pour en savoir plus, Demeter vous explique en détail les raisons d’être et le fonctionnement de l’agriculture en biodynamie.